Banque en ligne : un avantage tarifaire par rapport aux banques traditionnelles

Banque en ligne et banque traditionnelle proposent les mêmes prestations et doivent se conformer aux mêmes réglementations commerciales. Cependant, les clients des banques en ligne bénéficient d’un plus grand avantage tarifaire que les clients des banques traditionnelles.

Tous-les-services-dune-banque-en-ligne

Des tarifs 5 fois moins élevés que les banques traditionnelles

En optant pour une banque en ligne, les clients bénéficient d’un gain de temps considérable, étant donné qu’ils n’auront plus à faire une longue queue devant le guichet. Mais ce n’est pas tout, ils peuvent réaliser une économie au niveau des frais bancaires. En effet, les banques en ligne réduisent considérablement les frais sur de nombreuses opérations bancaires. Il arrive même qu’elles offrent gratuitement certains services. En ouvrant un compte bancaire auprès de Monabanq, par exemple, le client peut réaliser une économie allant de 58% sur les frais de gestion courante, vorie plus avec Boursorama banque (vois avis boursorama banque)

Banque en ligne : pourquoi une telle réduction de tarifs ?

Bien que les banques en ligne et les banques traditionnelles fonctionnent de la même manière, il faut savoir qu’elles ne paient pas les mêmes charges. En effet, les banques en ligne n’ont pas besoin d’investir dans des locaux ni d’employer beaucoup de personnel pour pouvoir proposer leurs services. Grâce à cet avantage, il faut savoir ainsi que l’écart de tarif banques en ligne se situe entre 36 et 60% entre une banque en ligne et une banque traditionnelle. Concrètement, un client peut débourser 63.54 euros auprès d’une banque classique mais seulement 25.40 euros auprès d’une banque en ligne, pour les mêmes prestations.
Les banques en ligne connaissent actuellement beaucoup de succès auprès des consommateurs. En effet, ils peuvent réaliser une économie au niveau des frais bancaires.

Plus d’informations : banques en ligne sur http://projetice.fr/

2 juillet 2015 Daphnée Article No Comments